Stade de la maladie

À l’issue du bilan d’extension, votre médecin a une idée bien précise du stade de votre cancer.

Ce stade est un élément essentiel pour le choix du projet thérapeutique le plus adapté à votre maladie.

Actuellement la classification utilisée est celle de l’iMig, actualisée en 2016 par l’IASLC. Elle prend en compte des caractéristiques (envahissement de structures voisines) de la Tumeur (T), la présence ou non et leur localisation de ganglions malades associés (N) et la présence ou non de métastases à distance (M).

Cette classification peut être clinique lorsque l’on se base sur l’examen clinique et l’imagerie (on parle alors de cTNM) ou histopathologique lorsque l’on se base sur les prélèvements opératoires (pTNM).

Responsive image

Par exemple, une tumeur limitée à la plèvre sans ganglions atteints et sans métastases dans d’autres organes est classée T1N0M0. A contrario, une tumeur pleurale envahissant la plèvre controlatérale avec des ganglions controlatéraux (de l’autre côté du cancer) atteints et des métastases à distance est classée T4N2M1.

Cette première classification s’intègre dans une seconde plus simple et définie en quatre stades :

  • Stade 1 : la maladie est localisée uniquement à la plèvre avec début d’envahissement des structures adjacentes
  • Stade 2 : la maladie a disséminé dans le réseau lymphatique et atteint des ganglions mais la tumeur principale reste de petite taille
  • Stade 3 : Soit la maladie est très avancée localement soit elle a atteint des ganglions plus éloignés que dans le 2nd stade
  • Stade 4 : il y a des métastases dans d’autres organes, la maladie est généralisée.